Falque - ID - 201203 - Square

Comment Jean-Yves FALQUE a fait décoller son cabinet de conseil

Parti de pas grand-chose hormis l’expertise de ses fondateurs en matière d’architectures de données, Apgar Consulting s’est déployé en un temps record. Retour sur un parcours d’entrepreneur où NeuillyLab a pleinement joué son rôle de catalyseur.

Consultant depuis une dizaine d’années dans une grande société anglo-saxonne, Jean-Yves Falque a récemment décidé de créer sa propre entreprise. Une initiative menée tambour battant mais après mûre réflexion. Fort de ses années d’expérience dans l’univers du conseil où il a acquis une solide expertise en matière d’informatique décisionnelle et d’architecture de données, ce natif de Meurthe-et-Moselle, neuilléen depuis une demi-douzaine d’années, a ouvert son propre cabinet début 2013. Une réelle envie d’entreprendre conjuguée à un savoir-faire reconnu l’amène à lancer Apgar Consulting au printemps dernier. Tout va alors s’enchaîner très vite. A trente-quatre ans, Jean-Yves Falque et ses deux associés, bien que sensiblement plus jeunes, s’avèrent très complémentaires. Issu de l’INSA Lyon, une école d’ingénieur où il a suivi la filière génie industriel, Jean-Yves Falque s’appuie notamment sur leurs compétences en matière de finance et de pilotage d’entreprise, ainsi que sur leur expertise technique.

Logo du cabinet de conseil Apgar ConsultingUne stratégie de lancement d’autant mieux maîtrisée qu’Apgar avait déjà décroché sa première mission, un beau projet en sous-traitance pour la filiale belge d’une importante société américaine, au moment de sa création. Instruit par son parcours antérieur, le jeune chef d’entreprise a cependant conscience que le développement de son activité passe par la conquête simultanée de nouveaux clients. Ce qui n’a rien d’évident, surtout en phase de démarrage et lorsqu’on ne dispose pas encore de locaux…

Un accélérateur de développement

Ayant eu vent, presque fortuitement, de l’existence de NeuillyLab, Jean-Yves Falque y découvre une structure parfaitement en phase avec ses besoins. Son projet est certes bien avancé mais il lui manque la possibilité de pouvoir se réunir facilement entre associés et un endroit où recevoir pour recruter ses premiers collaborateurs. « Cela a été une superbe opportunité », se souvient Jean-Yves Falque au moment d’emménager dans ses propres bureaux, à proximité immédiate de La Défense. « Cela nous a permis de nous réunir, de travailler et de recevoir des candidats, tout en limitant nos coûts de fonctionnement la première année » poursuit-il.Un accélérateur de développement en quelque sorte. De trois au départ, le nombre de collaborateurs d’Apgar a doublé en six mois. Photo Jean-Yves FALQUE, fondateur d'Apgar Consulting Trois autres recrutements sont en cours. Ce qui devrait porter à une dizaine le nombre de salariés début 2014 (une quinzaine prévus fin 2014). Comme quoi, tout sera allé très vite, y compris au plan commercial avec des clients comme Pernod Ricard, Ansell, un spécialiste des équipements de protection industrielle, ou Acolyance, une importante coopérative agricole. « Nous sous-traitons tout ce qui n’est pas au cœur de notre business (back office, comptabilité, paie, système d’information) afin de nous consacrer pleinement au développement de la société », précise son dirigeant.

Une stratégie qui semble porter ses fruits. Pour son premier exercice, le chiffre d’affaires du cabinet devrait tourner autour de 500.000 € avec une marge à deux chiffres. Un contexte dans lequel Apgar songe déjà à de futurs développements. Aujourd’hui partenaire de l’éditeur Orchestra Networks, le leader français de la gestion des données de référence avec sa solution « multi-domaines » EBX5, Jean-Yves Falque réfléchit à un élargissement de son offre dans des secteurs émergents où le cabinet pourrait rapidement faire valoir son expertise sur le marché français. Avec la même volonté de capitaliser sur son savoir-faire en matière d’architecture de données et d’alignement sur les enjeux métiers de ses clients. Un domaine excessivement pointu où l’expertise du cabinet devrait lui permettre de grandir rapidement.

Pour en savoir plus : www.apgar.fr

Trajectoire | 20 janvier 2014 | Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés