Atelier NACRE, animé par Jean-Michel LY, Service entrepreneuriat CCI 92

Le dispositif Nacre expliqué aux entrepreneurs du LAB

En accompagnant la création d’entreprise et la recherche de financement, Nacre permet de bénéficier d’une aide extérieure au moment de lancer son activité.  

Il existe de nombreux organismes et dispositifs d’aide et de soutien à la création (ou la reprise) d’entreprise. Parmi ces derniers, le Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (Nacre) propose un soutien personnalisé aux porteurs de projet, notamment en phase de démarrage.

Destiné aux moins de 26 ans, aux demandeurs d’emplois ou aux titulaires de minima sociaux, Nacre permet d’être conseillé et soutenu dans l’élaboration de son projet puis accompagné durant les trois premières années d’existence de son entreprise. Autre caractéristique de ce dispositif, la possibilité de bénéficier de financements spécifiques (jusqu’à 10.000 euros de prêt à taux zéro), après validation de son projet. Explications avec Jean-Michel Ly, conseiller création et développement de la jeune entreprise à la CCI Entreprendre 92, à l’occasion d’un atelier consacré à ce parcours entrepreneurial.

« Le dispositif comporte trois grandes phases : l’aide au montage du projet, la recherche de financements, la création et le soutien au développement de l’entreprise » résume Jean-Michel Ly.

  • Limitée à quatre mois (six mois dans le cas de la reprise d’une activité existante), la première phase est destinée, avec l’aide d’un conseiller attitré, à étudier la faisabilité et la viabilité du projet en termes d’adéquation des ressources, de montage financier, de modèle économique, de plan de développement, etc. Une fois finalisé, le projet peut être plus facilement présenté à des interlocuteurs extérieurs. Cette période permet aussi de se préparer à l’obtention de divers financements (Nacre, prêt d’honneur, établissements financiers, BPI (ex-OSEO), prêt à la création d’entreprise), tout en anticipant le démarrage de l’activité.Extrait de l'atelier NACRE, parcours d'accompagnement et de financement de la création d'entreprise

 

  • La seconde phase est celle de l’appui à la recherche de financement auprès des banques et du comité Hauts-de-Seine Initiatives (HDSI) qui valide le prêt Nacre (jusqu’à 10.000 € à condition d’être couplé à un prêt bancaire d’un montant au moins équivalent). Accordé en fonction de la solidité du projet et de sa pertinence économique, ce prêt à taux zéro remboursable en cinq ans est destiné à financer des opérations (promotion, site Internet, trésorerie, besoin en fonds de roulement) que la banque ne finance pas. A noter également, la possibilité pour les projets innovants de prétendre à des prêts d’un montant supérieur (jusqu’à 70.000 €) auprès de Scientipôle Initiative.

 

  • La dernière phase réside dans le soutien à la création de l’entreprise (aide aux formalités juridiques et administratives) avec un plan de démarrage spécifique puis un accompagnement personnalisé au cours de ses trois premières années d’existence. Un suivi qui passe par la mise en place d’outils de gestion spécifiques (tableaux de bord, plan de trésorerie), des points réguliers (trimestriel, puis semestriel) en liaison avec le comptable et la banque, des conseils ponctuels (recrutement, développement), des simulations, etc. Un diagnostic complet est effectué à la fin de la première année d’activité. « Ce type d’accompagnement permet de prendre du recul, la présence d’un soutien extérieur procurant une meilleure visibilité à l’entreprise» observe Jean-Michel Ly.

Avec des résultats encourageants puisque 80% des entreprises alto-séquanaises ayant eu recours au Nacre sont toujours en activité après trois ans d’existence. En 2013, la CCI 92 a accompagné 85 entreprises au titre de ce dispositif.

Pour en savoir plus :

Actus | 18 mars 2014 | Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés